Observer la Voie lactée à l’œil nu : où cela est-il encore possible ?

voie lactée photographie milky way
By Bastien Foucher

Cette obscure clarté qui tombe des étoiles
Enfin avec le flux nous fait voir trente voiles ;
L’onde s’enfle dessous, et d’un commun effort
Les Maures et la mer montent jusques au port.

Corneille, Le Cid, (1682), Acte IV, scène 3

La nuit des étoiles filantes aura lieu dans quelques jours les 5,6,7 août 2016. Mais n’avez-vous jamais eu envie de voir la Voie lactée ? Oui c’est possible de l’observer à l’œil à certains endroits. Cependant, une équipe de chercheur estime que plus de la moitié des Européens ne peuvent pas l’observer à cause de la pollution lumineuse, ils ont publié des cartes qui montrent où on peut observer la Voie Lactée à l’oeil nu (en bas de l’article). Tout l’article traitera de l’observation de la voie lactée à l’œil nu, on peut bien sûr l’observer plus facilement avec un télescope.

La Voie Lactée est une galaxie spirale qui regroupe des centaines de milliards d’étoiles. Son centre est appelé le bulbe. Son nom vient de la mythologie grecque : Zeus voulait rendre Héraclés (Hercule) immortel, il aurait fait téter le sein d’Héra endormie. En se réveillait et en repoussant le bébé, le lait aurait giclé de son sein pour former la Voie lactée.

Dans quelles conditions observer la voie lactée ?

Elle est visible dans des lieux où il n’y a pas de pollution lumineuse qui provient des lampadaires, des devantures de magasins, de la lumière des bâtiments etc… Le meilleur moyen de l’observer est l’été, loin des villes, en campagne ou à la montagne (ou dans un désert par exemple). Le ciel doit être sans nuage, sans lune, sans pollution des aérosols avec un horizon plat : bref c’est exactement ce type de ciel qu’on ne peut pas avoir en ville ! Un exemple en vidéo de Guillaume Cannat dans les Cévennes :

Pourquoi le ciel n’est jamais totalement sombre ?

En général, quand on se ballade la nuit, on arrive toujours à observer des formes ou des silhouettes dans l’obscurité et le ciel est rarement totalement noir. La nuit n’est jamais complètement noire à cause de plusieurs sources lumineuses. Voici les sources lumineuses naturelles :

  • la lumière de la lune qui réfléchit la lumière du soleil et des astres
  • la lumière zodiacale et le gegenschein (= la lueur anti-solaire) . Elles résultent du reflet des rayons du soleil sur les particules microscopiques présentes dans l’espace provenant de la collision d’astéroïdes.La lumière du soleil diffusée par les particules dans la direction du soleil crée la lumière zodiacale, celle renvoyée dans la direction opposée au soleil est le gegenschein. La lumière zodiacale forme une lueur en forme d’arche ou de triangle. Elle est observable lors d’une nuit sans lune, d’un ciel très pur, environ 1h30 après le coucher du soleil au-dessus de l’horizon.
lumière zodiacale zodiacal light
Lumière Zodiacale
  • la luminescence atmosphérique nocturne provient en partie des particules de l’atmosphère par chimiluminescence. Le jour, les ultraviolets du soleil ont tendance à dissocier les gaz atmosphériques. En se ré-associant pour revenir à un état « normal », ces réactions chimiques provoquent des émissions lumineuses.  Par exemple, voici une réaction atmosphérique de photodissociation courante : O3 + hν → O2 + O(1D)
pollution lumineuse artificielle europe carte map light
Avex

La lumière de la ville, des bâtiments, des voitures, des lampadaires.. Ces sources lumineuses artificielles empêchent complètement d’avoir une belle vue sur le ciel nocturne et donc de voir la voie lactée. On parle de pollution lumineuse.

L’association Avex propose des cartes pollutions lumineuses : ici.

Une grande partie des Européens ne peut plus voir la Voie lactée

Des chercheurs ont réussi à modéliser et calculer la brillance de surface du ciel nocturne. La plupart du temps les sources lumineuses peuvent être assimilées à un point, mais ce n’est pas possible pour la lumière diffuse qui provient de l’espace, comme celle de la voie lactée. La brillance de surface mesure l’intensité lumineuse par « morceaux » de ciel (calculée en magnitude/arcseconde²). Plus cette brillance de surface est importante, plus le ciel est pollué et moins notre ciel étoilé est visible.

Ils ont donc créé des cartes avec un code de couleurs montrant les endroits où le ciel est trop pollué par la lumière artificielle pour voir les étoiles de la Voie lactée  :

  • en gris : la Voie lactée est visible.
  • en jaune : la Voie lactée n’est visible que l’été et difficilement.
  • en orange : ce niveau de lumière correspond à celui qui masque la visibilité à l’œil nu de la Voie lactée. Seul l’amas stellaire M24 de la constellation du Sagittaire est visible.
  • en rouge : ce seuil correspond à la transition entre la vision diurne et nocturne. Le ciel a la même luminosité qu’au crépuscule. Dans ces régions, les gens ne pourront jamais observer un vrai ciel nocturne et ses étoiles, puisqu’il est masqué par la pollution lumineuse.
map light surface brillance pollution lumineuse intensite lumière monde carte
Fabio Falchi et al. Sci Adv 2016;2:e1600377

La Voie Lactée n’est donc pas visible auprès de toutes les grandes villes : Londres, Hong-Kong, Taiwan, Liverpool… Les gens qui vivent à Paris doivent parcourir 900km pour rejoindre la Corse ou le centre de l’Écosse pour avoir une très mince chance de l’apercevoir.

60% des Européens et 80% des Nord-Américains ne peuvent plus observer un ciel nocturne pur. 88% des terres en Europe sont envahis par la pollution lumineuse. Les pays les plus pollués en lumière artificielle est Singapoure, le Qatar, les Emirats-Arabes Unis.

carte observation voie lactee milky way pollution lumineuse surface brillance
Fabio Falchi et al. Sci Adv 2016;2:e1600377

La couverture neigeuse (qui reflète la lumière artificielle à hauteur de moins de 10%), la présence d’aérosols, les lumières LED diminuent les possibilités d’observer un ciel clair et dénué de pollution lumineuse.

D’après Fabio Falchi, la pollution lumineuse provient de la croyance que la lumière artificielle fait diminuer les crimes et augmente la sécurité sur les routes. Il dénonce également le manque d’études sur l’utilité d’éclairer artificiellement toutes les rues. Par ailleurs, cette lumière artificielle d’origine humaine a aussi un impact sur l’orientation des animaux, la reproduction et leur communication.

Et vous avez-vous déjà réussi à apercevoir la Voie lactée ?

Pour suivre les autres actualités du blog ou en apprendre plus sur les controverses alimentaires, santé et environnement, un petit like :

Sources :

Fabio Falchi et al. – The new world atlas of artificial night sky brightness – Science Advances10 Jun 2016 : e1600377

University of Michigan – Astornomy Department – Brightness and Surface Brightness – https://dept.astro.lsa.umich.edu/ugactivities/Labs/brightness/

Longcore T., Rich C. – Ecological Light Pollution – Ecol Environ 2004; 2(4): 191–198

Barbied D. (1956) La lumière du ciel nocturne – http://articles.adsabs.harvard.edu/full/1956LAstr..70..449B

Bob King – Take the Gegenschein Challenge (2015) – Sky & Telescope http://www.skyandtelescope.com/observing/take-the-gegenschein-challenge101420151410/

4 pensées sur “Observer la Voie lactée à l’œil nu : où cela est-il encore possible ?

  • 3 août 2016 à 9 h 00 min
    Permalink

    Et moi qui pensait que nous pouvions seulement admirer cette jolie voie lactée avec un télescope et un oeil avisé. Merci pour toutes ces informations que j’ai trouvé très intéressantes!

    Répondre
    • 3 août 2016 à 9 h 41 min
      Permalink

      De rien 🙂 je pensais la même chose ! j’espère également pouvoir voir tout cela en vrai un jour !

      Répondre
  • 3 juin 2017 à 2 h 07 min
    Permalink

    C’est triste quand même de ne plus pouvoir voir la Voie Lactée. Moi-même, je vis au Canada, et je n’ai pas eu la chance de la voir très souvent. J’arrive parfois à en prendre des photos à partir d’endroits plus sombres dans la ville, et je peux la voir un peu à l’oeil nu après une balade de voiture d’environ 45 minutes. Mais pour vraiment pouvoir la voir clairement, dans tous ses petits détails, c’est plusieurs heures de route. 3 ou 4, si je veux la voir de manière à peu près satisfaisante. 7-8 heures, si je veux qu’elle m’éblouisse. Je suis triste pour vous européens, parce que présentement, il n’y a aucun endroit en Europe où vous puissiez être éblouis par la Voie Lactée.

    Je pense que votre meilleure chance de voir la Voie Lactée à l’oeil nu et qu’elle aie l’air impressionante, c’est d’aller en Espagne, à Peralejos de Las Truchas. Apparemment, il y a un site de camping qui s’appelle La Serradora. C’est là que j’irais, si j’étais vous. Je pense que c’est un niveau 3 sur l’échelle de Bortle.

    Répondre
    • 3 juin 2017 à 7 h 49 min
      Permalink

      Merci pour le conseil 🙂 j’espère pourvoir aller également un jour au Canada 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.