Un régime planétaire sain et durable en un coup d’œil [infographie]

Une commission The EAT-Lancet Commission de plusieurs experts en alimentation, santé publique et environnement a publié un rapport dans le prestigieux journal biomédical The Lancet qui propose un régime mondial bon pour la santé et l’environnement. Ce régime pourrait nourrir 10 milliards d’hommes d’ici 2050 et prévenir de 11 millions de décès prématurés dans le monde (19-24% des décès annuels chez les adultes).

Les chiffres cités sont des optimums nutritionnels/alimentaires avec leur intervalle (à prendre en compte) basés sur les recommandations des autorités de santé (OMS, IARC, nationales) et la littérature scientifique (en particulier des grandes études de cohorte épidémiologiques).

Cela ne correspond pas à un régime exact.Plutôt, ce régime présente des options de consommation recommandées par groupes d’aliments, qui, combinés sous forme d’un régime complet, optimisent la santé humaine. Une interprétation et une adaptation locales du régime alimentaire universel est nécessaire et doit refléter la culture, la géographie et la démographie de la population et des individus.” énonce the EAT-Lancet Commission.

Ce régime représente des options alimentaires qui sont à réadapter et ré-interpréter au niveau local et individuel. Les besoins des individus sont différents selon le sexe, l’âge, l’état physiologique, l’activité physique… La disponibilité des aliments varie également selon les régions du monde. Les recommandations de santé publique sont basées au niveau populationnelle et non individuel.

Pour suivre les autres actualités du blog ou en apprendre plus sur les controverses alimentaires, santé et environnement, un petit like ou sur Twitter :

Source : Willett, W. et al. (2019). Food in the Anthropocene: the EAT–Lancet Commission on healthy diets from sustainable food systems. The Lancet. doi:10.1016/s0140-6736(18)31788-4 

2 pensées sur “Un régime planétaire sain et durable en un coup d’œil [infographie]

  • 21 janvier 2019 à 10 h 01 min
    Permalink

    Les pâtes complètes ou le riz sauvage est à mettre dans quelle catégorie; produits céréaliers complets (consommation encouragée) ou Féculents (consommation limitée)

    Répondre
    • 21 janvier 2019 à 21 h 47 min
      Permalink

      Les pâtes complètes ou le riz sauvage entrent dans les produits céréaliers complets.

      Dans les “féculents”, seuls la pomme de terre et le manioc ont été “isolés” pour ces raisons :
      “Les pommes de terre, bien qu’elles contiennent de fortes concentrations de potassium et de certaines autres vitamines, fournissent une grande quantité de glucides rapidement absorbés, ou charge glycémique. La consommation quotidienne a été associée à un risque accru de diabète de type 2, d’hypertension et de gain de poids.
      À l’échelle mondiale, le manioc est cultivé pour sa résilience dans des conditions semi-arides, mais une fois transformé en farine, comme en Afrique, il a une faible valeur nutritionnelle et une charge glycémique élevée, ce qui pourrait augmenter les anomalies métaboliques, la prise de poids et les maladies cardiométaboliques.”

      C’est discutable mais il ne faut pas oublier que le rapport du Lancet a une approche mondiale et non individuelle.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.