Pourquoi faut-il se protéger du soleil avec de la crème solaire ?

Quand on s’allonge dans l’herbe pour profiter un peu du soleil, la plupart du temps peu de personnes mettent de la crème solaire. Juste quelques minutes, ça peut aller… mais dorer une heure au soleil l’été sans protection peut avoir des conséquences sur la santé. Quand on est à la mer ou à la montagne, on pense malgré tout un peu plus à se mettre un peu de crème solaire.

premiers congers payes vacances 1936Le bronzage est une mode récente. Jusqu’au début du 20ème siècle, la peau mate était mal vue, signe de classe sociale ‘inférieure’. Avec l’arrivée des congés payés en 1936, les vacances à la plage ou à la montagne vont se démocratiser. La peau halée va devenir un synonyme de classe sociale ‘élevée’.

Malheureusement une exposition au soleil sans protections solaires peut aboutir à un cancer de la peau dans le pire des cas, à cause des ultraviolets.

Les UV, un danger invisible

Chaque année dans le monde, il se produit entre 2 et 3 millions de cancers cutanés non mélanocytaires (le carcinome) et plus de 130 000 mélanomes malins (OMS), qui touche les cellules pigmentées, les mélanocytes. Le mélanome malin est un des cancers qui croît le plus ces dernières années.

Depuis longtemps, on sait que les ultraviolets (UV) solaires sont cancérigènes en particulier les UVB. La lumière du soleil est composée de plusieurs ondes lumineuses dont la lumière ‘invisible’ avec 3 types d’UV à différentes longueur d’onde.

Les UVA sont ’longs’ en longueur d’onde (315-400 nm)  et pénètrent la couche interne de la peau (le derme) en profondeur. Ils traversent le verre. Seuls 5% de ces rayons solaires sont arrêtés par la couche d’ozone. Ils provoquent le vieillissement de la peau et le hâle.

Les UVB sont plus ‘courts’ (280-315 nm) et touchent la couche externe de la peau (épiderme). 95% de ces rayonnements sont bloqués par la couche d’ozone. Ils sont aussi arrêtés par le verre (vitre…). Ils sont responsables du bronzage retardé et des cancers de la peau.

Les UVC les plus ‘courts’ (100-280nm) n’atteignent jamais la surface de la terre. Heureusement, puisqu’ils détruisent toutes formes de vie. Il existe d’ailleurs des stérilisateurs UV qui produisent artificiellement des UVC pour traiter le traitement des eaux. Les UV sont aussi utilisés dans l’industrie (imprimerie, réactions chimiques, cosmétique, hygiène alimentaire), le milieu médical, dans les cabines de bronzage.

L’exposition au rayonnement UV dépend de la latitude et l’altitude, la période de l’année, l’heure de la journée. La période critique en France est l’été de 12h à 16h.

Quels sont les effets du soleil sur la peau ? D’où vient le bronzage ?

effets soleil peau UV Ultraviolet exposition mutations cancerBeaucoup d’effets néfastes sont pointés avec l’exposition au soleil, mais s’exposer au soleil permet de synthétiser de la vitamine D. Cette vitamine permet d’améliorer l’absorption intestinale de calcium et de phosphore qui permet entre autre d’assurer une bonne minéralisation des os. Les poissons gras contiennent beaucoup de cette vitamine et une cuillère à soupe d’huile de foie de morue répond 3 à 4 fois au besoin en vitamine D.

Cependant, une exposition excessive au soleil agresse la peau et peut provoquer :

  • le fameux bronzage que beaucoup de gens recherchent : les UVB stimulent la production de mélanine, un pigment foncé. Cette réaction sert à protéger la peau de  ces radiations : la mélanine protège l’ADN des cellules de ces rayons. Le bronzage provient de l’augmentation de production de mélanine autour des kératinocytes (90% des cellules de la peau). Cette protection naturelle est estimée à un facteur de protection solaire entre 3 et 5. Avec une irradiation unique, le bronzage persiste environ 3-4 semaines. La xeroderma pigmentosum est une maladie rare (1 cas sur 1 million en Europe), où les malades ne savent pas réparer leur ADN. Il en résulte une extrême sensibilité au soleil.
  • les coups de soleil. Le coup de soleil provient de lésion de l’ADN qui provoque la libération de substances qui dilatent les capillaires sanguins (rougeur). C’est un érythème.
  • l’épaississement de l’épiderme.
  • la lucite, une réaction allergique aux UV.
  • le vieillissement cutané : les UVA pénètrent profondément la peau et ils abîment le réseau de fibres élastiques de la peau (collagène). Par conséquent, la peau perd de sa souplesse et de son élastique d’où l’apparition de petites rides et de sillons.
  • une immunosuppression locale
  • des cancers cutanés
  • des problèmes de vue. La rétine peut être brûlée par le soleil.

Certains médicaments ou des cosmétiques peuvent accroître votre sensibilité au soleil et provoquer des réactions allergiques. On parle de photosensibilisation.

Comment se protéger ?

Le meilleur moyen de prévention est de ne pas s’exposer aux heures du midi et d’utiliser :

  • de la crème solaire à appliquer régulièrement sur les zones exposées du corps
  • des vêtements couvrants, chapeau, casquette, parasol…
  • des lunettes de soleil de catégorie CE 3 ou 4

Plus la peau est claire, plus on doit se protéger du soleil. Fitzpatrick  a classé les peaux en 6 phototypes. La fondation contre le Cancer propose un test rapide et gratuit ici pour connaître son phototype et comment se protéger du soleil. Les phototypes 1-2 concernent les peaux clairs, cheveux blonds ou châtains, tâches de rousseur et ils attrapent très souvent des coups de soleil. Les phototypes 5-6 concernent les peaux foncées qui produisent plus de mélanine et sont naturellement plus protégés.

La crème solaire contient des molécules filtres-UV. L’étude de Green sur 1621 participants entre 1992 et 1996 a montré que la crème solaire permet de réduire le risque de mélanome. Je vous montrerai bientôt comment une crème solaire fonctionne et ce que signifie les facteurs de protection solaire (ou indices solaires). Les crèmes solaires protègent d’une partie des UVB (l’écran total ou la protection totale des UV n’existent pas !!) et en partie des UVA (non obligatoire).

Hier, justement UFC Que Choisir, une association de consommateur a porté plainte contre 5 fabricants de crème solaire dénonçant une protection insuffisante envers les UVA par rapport aux mentions d’étiquetage faussement rassurantes.

Pour aller plus loin dans les mécanismes biologiques des effets des UV sur la peau…

mutations genetiques ADN mecanisme biologiques UV Ultraviolet soleil peauLes UVA provoquent du stress oxydatif cellulaire : anions superoxydes (O2-), les radicaux hydroxyles (OH.) et alcoxyles (RO.), ou encore le peroxyde d’hydrogène (H2O2). Ces molécules très réactives attaquent l’ADN de la cellule et provoquent des mutations génétiques.

Les UVB quant à eux provoquent comme des cassures directes de l’ADN. lls créent aussi des dimères de pyrimidines dans l’ADN, entraînant des mutations génétiques. Ils peuvent également entraîner des rupture de liaisons chimiques carbone-carbone, carbone-hydrogène et carbone-oxygène.Heureusement, l’organisme dispose d’un système de réparation de l’ADN abimé. Le gène P53 est activé lors d’une exposition aux UV et active soit la réparation de l’ADN (par excision re-synthèse), soit l’arrêt du cycle cellulaire, soit l’auto-destruction quand la réparation n’est pas possible. La mutation de la protéine P53 (anti-prolifération cellulaire) est souvent retrouvée dans les cellules cancéreuses.

En général, les UV provoquent l’autodestruction des kératinocytes (apoptose).

Sources :

Adele C. Green, Gail M. Williams, Valerie Logan, and Geoffrey M. Strutton – Reduced Melanoma after  regular sunscreen use : Randomized Trial Follow-up – J Clin Oncol 29:257-263 (2010) American Society of Clinical Oncology

http://www.who.int/uv/faq/uvhealtfac/fr/index2.html

Gilchrest BA, Eller MS, Geller AC, Yaar M. The pathogenesis of melanoma induced by ultraviolet radiation – N Engl J Med. 1999 Apr 29;340(17):1341-8.

Warwick L. Morison and Steve Q. Wang – Sunscreens : safe and effective ? http://www.skincancer.org/prevention/sun-protection/sunscreen/sunscreens-safe-and-effective

RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 22 septembre 2006 relative aux produits de protection solaire et aux allégations des fabricants quant à leur efficacité  http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32006H0647&from=FR

AFSSAPS Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé – Recommandations de bon usage des produits de protection solaire à l’attention des utilisateurs – Juillet 2011

AFSSET Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail – Rayonnements ultraviolets & santé https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2004et7183Sy.pdf

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.