Listeria : rappel de légumes surgelés de Hongrie, qu’est-ce que la listériose ?

Quelques produits de légumes surgelés ont été rappelés en France suite à la contamination d’une usine de surgelés basée en Hongrie.

prevalence nombre cas listeria monocytogenes europeRappel de plusieurs produits européens surgelés

Depuis 2015, plusieurs épidémies de listériose (47 cas) sont survenues en Finlande, en Suède, au Royaume-Uni, au Danemark et en Autriche. L’âge moyen des cas était de 72 ans (range de 56-85 ans). Il y a eu 9 morts, soit un taux de létalité de 19%. Les aliments contaminés étaient principalement des produits surgelés : maïs, petit pois, haricots verts et épinards.

Le 29 Juin 2018, l’autorité hongroise a fermé l’entreprise de production Greenyard. Les légumes surgelés entre le 13 août 2016 et le 20 Juin 2018 ont été rappelés. Certains produits français (salades de riz, mélange mexicain, chili con carne, légumes vapeurs, petits pois) ont donc été touchés par ce rappel. Voici la liste des produits concernés :

produits rappelé retires listeria monocytogene listeriose europe

https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/rappel-legumes-surgeles-en-provenance-hongrie-dgccrf-surveille-bonne-application-procedure

D’après le rapport d’investigation de l’Autorité Européenne de sécurité alimentaire (EFSA) et le CDC, la contamination pourrait provenir des lignes de production hongroise à l’intérieur de l’usine hongroise. Par ailleurs, la bactérie est persistante dans l’environnement.

Qu’est-ce que la listériose ?

listeria monocytogene microscopie

C’est une infection bactérienne grave d’origine alimentaire dans la plupart des cas.  Listaria monocytogenes est un petit bacille gram positif, isolé ou en chaînettes. Listeria croît entre -2°C et 45°C et dans un pH de 4 à 9,6. L’optimum de croissance est à 30-37°C et à pH=7. Cette bactérie peut donc se développer dans le frigo !

La voie de transmission : l’alimentation

La consommation d’aliments contaminés est la principale voie de transmission. Plus rarement, des transmissions directes peuvent survenir par contact. Cette bactérie se retrouve surtout dans le tube digestif des animaux et contamine l’environnement par les déjection dans 30% des cas. Elle est également persistante dans l’environnement : eau, sol, rivière, végétaux, la végétation en décomposition, les ensilages mal faits…

Les principaux aliments contaminés sont les charcuteries cuites (langue, tête, rillettes), les produits de saurisserie, les graines germées crues, les poissons fumés, les coquillages crus, la croûte des fromages et les produits au lait frais.

Les symptômes

En 2017, 371 cas de listérioses (dont 58 décès – 17% de létalité) ont été déclarés. L’incidence était de 5,5 cas pour 1 million d’habitants. L’âge médian est de 76 ans. Le taux d’hospitalisation est élevé (plus de 92% des cas).

La période d’incubation dure de 2 jours à 88 jours avec une médiane à 17 jours.

Les symptômes pour la forme invasive sont de la fièvre, des maux de tête, des troubles digestifs, des complications neurologiques (méningite, encéphalite) voire une septicémie. La forme non-invasive est plus rare et provoque des gastroentérites fébriles. Taux de létalité de 20 à 30%. Les symptômes perdurent plusieurs jours. C’est une maladie à déclaration obligatoire depuis 1998.

Le traitement se fait par antibiotique. Il n’y a pas de traitement prophylactique ni de vaccin.

Les moyen de prévention chez le consommateur

Il faut respecter les règles habituelles d’hygiène

  • Éviter les aliments à risque : les produits de charcuterie cuits ou crus consommés en l’état (jambon cuit ou cru, produits en gelée, foie gras, pâté, rillettes…), les produits de la mer (poissons fumés, tarama, coquillages crus…) et certains produits laitiers (lait cru, fromage à pâte molle à croûte fleurie ou lavée…). Les femmes enceintes doivent tout particulièrement éviter ces aliments.

  • La préparation des aliments. Se laver les mains. Éviter les contaminations croisées entre aliments non cuits et cuits. Laver les fruits et légumes crus et les herbes aromatiques.

  • Ne pas consommer la croûte des fromages.

  • Cuire les aliments à une température supérieure à 70°C.

  • Respecter les dates limites de consommation. Maintenir la température de frigo entre 0 et 4°C.

Pour suivre les autres actualités du blog ou en apprendre plus sur les controverses alimentaires, santé et environnement, un petit like ou sur Twitter :

Sources :

EFSA (European Food Safety Authority) and ECDC (European Centre for Disease Prevention and Control), 2018. Multi-country outbreak of Listeria monocytogenes serogroup IVb, multi-locus sequence type 6, infections linked to frozen corn and possibly to other frozen vegetables – first update. EFSA supporting publication 2018:EN-1448. 22 pp. doi:10.2903/sp.efsa.2018.EN-1448

Institut de veille sanitaire (InVS) : http://www.invs.sante.fr/surveillance/listeriose/index.htm

Organisation mondiale de la santé (2004). Risk Assessment of Listeriamonocytogenes in ready-to-eat Foods: Interpretative summary. ftp://ftp.fao.org/es/esn//jemra/mra4_fr.pdf

http://invs.santepubliquefrance.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-declaration-obligatoire/Listeriose/Donnees-epidemiologiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.