La tendance fitspiration : réelle inspiration santé ‘healthy’ ou obsession du corps de rêve ?

La tendance Fitspo, ça vous parle ? Ce terme fait référence aux jeunes femmes athlétiques qui exhibent sur Tumblr ou Instagram leurs beaux abdos, leurs fesses fermes et rebondies. Elles proposent également des recettes healthy avec des fruits frais appétissants, des exercices de fitness, de yoga ou de musculation. Je vous propose également le test de Bratman pour voir si vous êtes obsédé(e)s par la nourriture healthy.

fitspiration fitspo example sport blog
Exemple de blog fitspo
Le paradoxe du ‘healthy food’ ?

La fitspiration est un mode de vie prônant la nourriture bonne pour la santé (healthy food) et une activité physique régulière. La fitspiration ou fitspo veut que vous soyez en forme (to be fit) et peut vous aider à raffermir votre corps. Cette mouvance est née de toutes les images et les vidéos des réseaux sociaux (Tumblr et Instagram) et publicités qui exposent des corps minces et musclés, des « corps de rêve », répondant à certains standards de beauté. Elle découle aussi un peu des campagnes de prévention santé luttant contre l’obésité avec les fameux « 5 fruits et légumes par jour » et « les 30 minutes de sport par jour ». Ce mouvement se revendique contre l’anorexie, à la différence des sites dangereux pro-ana (pro-anorexia, qui choisit l’anorexie comme un mode de vie et donc à distinguer de la « Thinspiration »).

Pas de honte à avoir dû mal à adopter ce style de vie, puisque cette communauté se motive avec des mots d’encouragements, des partages de trucs et astuces, de recettes healthy, des photos de progrès (avant et après).

Se méfier de la fitspiration

Certains détracteurs dénoncent une énième pratique de régime camouflée. Cette pratique à l’extrême peut paradoxalement donner l’effet inverse voulu. En effet, les sites internet promouvant la fitspiration sont plus basés sur l’amélioration de l’image de soi que sur de réelles bonnes raisons de santé. L’activité sportive peut devenir obsessionnelle, comme le citait The Guardian avec les jeunes femmes qui prennent une selfie en courant à 6h du matin.

La population la plus à risque sont les adolescents, période où l’on cherche son identité. Et il est très facile de se comparer à ces corps de rêve et de culpabiliser.

Les sucres et les féculents sont souvent diabolisés et à éviter d’après la fitspiration, or les féculents (riz, pâtes, blé, pomme de terre) sont une bonne source de glucides complexes (source d’amidon). Oui, il faut différencier les glucides simples que l’on trouve dans les sodas, pâtisseries, bonbons etc.. qui donnent des caries et qui favorisent le surpoids. Les sucres ajoutés dans les produits industriels sont également à éviter. L’ANSES recommande d’ailleurs un apport de 50-55% de glucides des apports énergétiques totaux par jour, principalement par les sucres complexes.

fitspiration stigmatisation moralisateur ton severe messages encouragementToujours plus de sport pour avoir la silhouette parfaite ! « Tu ne vas pas avoir le derrière de tes rêves, si tu restes assis sur celui que tu as ! ». Ces messages d’encouragement, plein d’humour, peuvent être perçus plutôt comme des ordres avec un ton moralisateur que des conseils. Au final, cela devient stigmatisant si vous n’y arrivez pas.

En exagérant un peu (mais ce n’est pas faux non plus…), tous ces jolis concepts peuvent s’interpréter comme la douleur devient le progrès, la graisse et les sucres sont à bannir, l’estime de soi est mesuré par l’image de votre corps, l’échec est une faiblesse. La réussite se résume à votre apparence physique.

Certains sites de fitspiration glissent des fois vers  la « thinspiration » qui prône la maigreur.

Cette pratique excessive de la fitspiration peut mener à l’orthorexie.

Quand vouloir bien manger finit par nuire à la santé…

Oui, être obnubilé par l’alimentation est une maladie : l’orthorexie ! « ortho » signifie « correct », « vrai », « juste » et orexis signifie « manger ». Ce  terme (utilisé en 1997 par le Dr Steven Bratman) fait référence à une obsession par le fait de vouloir bien manger, une quête d’une pureté diététique. On parle de TCA Trouble du Comportement Alimentaire. Cette angoisse de la « junk food » peut avoir des conséquences sur l’appétit, le mode de vie, le relationnel. Par exemple, un orthorexique peut prendre son propre repas avec lui lors d’une sortie entre amis pour être sûr de bien manger.  La composition nutritionnelle passe avant le plaisir et le goût alimentaire.

L’orthoréxie est à distinguer de l’anorexie, même si elles partagent certaines caractéristiques comme la rigidité et la sévérité du régime, qui devient une part de la personnalité de la personne. La principale différence est que l’orthorexie n’est pas caractérisée par une peur de gagner du poids comme dans l’anorexie.

D’après le Dr. Waysfeld, les orthoréxiques sont plutôt les femmes (80%) dans les classes sociales supérieures ;

Test de Bratman :

  • Votre régime alimentaire gêne-t-il vos sorties, modifiant vos relations avec votre famille/vos amis ?
  • Êtes-vous récemment devenu plus exigeant envers vous-même ?
  • Votre amour-propre est-il renforcé par votre volonté de manger sain ?
  • Passez-vous plus de 3h par jour à penser à votre régime alimentaire ?
  • La valeur nutritionnelle de votre alimentation est-elle plus importante que le plaisir éprouvé lors du repas ?
  • Eprouvez-vous de la culpabilité en vous écartant de votre régime ?
  • Votre qualité de vie s’est-elle dégradée alors que la qualité de votre alimentation s’est améliorée ?
  • Planifiez-vous vos repas plusieurs jours à l’avance ?

Si vous répondez oui, à plusieurs de ces questions, il est possible que vous ayez un côté orthorexique.

Prenez garde aux réseaux sociaux

Veronica Hefner a étudié les liens entre la fitspiration disséminée par les medias sociaux et les troubles alimentaires et l’exercice compulsif. Un trouble alimentaire est caractérisé par une relation malsaine entre la nourriture et le corps qui s’installe durablement, avec une perte de confiance en soi, de la culpabilité et souvent une perception altérée de son propre corps/poids. Elle pense que les médias peuvent façonner les idéaux de beauté et contribuer à l’insatisfaction de l’image son corps. L’auteur distingue trois types de médias sociaux qui renvoie des messages de santé :

  • les blogs, sites traditionnels qui fournissent de l’information
  • le micro-blogging (Twitter, Instagram, Tumblr, Facebook…) avec du contenu plus succinct et concis, plus court.
  • les applications mobiles de smartphone, tablettes.

fitspiration fitspo example changementUne étude précédente avait analysé les blogs pro-ana et a conclu que ces messages anorexigènes peuvent être très bien internalisés durant l’adolescence. Le besoin d’être accepté, la pression des pairs est lié à cette idéalisation des personnes minces.

Hefner a recruté 262 participants (76% de filles) entre 18 et 27 ans par les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) en Californie avec un IMC moyen de 22,63. Ces participants étaient des utilisateurs réguliers des nouveaux médias.

Ils ont dû remplir un questionnaire évaluant leur exercice compulsif, leurs troubles de comportements alimentaires et la fréquence d’utilisation des médias avec des questions du type :

  • Si je ne fais pas mon exercice quotidien, je me sens déprimé(e)
  • Je fais du sport pour améliorer mon apparence
  • Je me sens mieux après avoir fait de l’exercice
  • Je me sens préoccupé(e) par la nourriture
  • Je me sens préoccupé(e) par mon poids

L’étude a donc effectué une régression linéaire entre les variables liées à l’utilisation des médias et les troubles de comportement alimentaire et l’exercice compulsif. Ils ont trouvé une association significative :

  • entre l’utilisation des microblogs et les troubles de comportements alimentaires (β=0.24, p<0.001***)
  • entre les applications mobiles d’alimentation/fitness et les troubles de comportements alimentaires (β=0.34, p<0.001***). Les applications mobiles instaurent la rigidité quotidienne d’un régime contraignant.
  • Pour les exercices compulsifs, seules les applications mobiles sont liés à ce trouble (β=0.001, p<0.001***).
  • Pas de liens statistiques entre les sites traditionnels et ces derniers troubles alimentaires.

Conclusion : l’étude conclut que plus les individus passent de temps sur leur mobile ou les microblogs avec du contenu Fitspiration, plus ils ont des chances d’avoir des troubles alimentaires. Certes, cela ne reste qu’une étude parmi d’autres, mais c’est à méditer.

Je n’ai rien contre cette pratique de Fitspiration puisqu’elle revendique de manger plus sain, mais je mets juste en garde contre les excès (comme dans de nombreux domaines bien entendu). D’ailleurs, certains sites Fitspirations donnent des bons conseils pour manger plus sain.

Pour suivre les autres actualités du blog ou en apprendre plus sur les controverses alimentaires, santé et environnement, un petit like :

Sources :

Veronica Hefner, Sam M. Dorros, Nicole Jourdain, Christine Liu, Arianna Tortomasi, Maria Paulina Greene, Chelsea Brandom, Mary Ellet, Natalie Bowles, Claudia Alvares. Mobile exercising and tweeting the pounds away: The use of digital applications and microblogging and their association with disordered eating and compulsive exercise. Cogent Social Sciences, 2016; 2 (1): 1 DOI: 10.1080/23311886.2016.1176304

Catalina Zamora, Bote Bonaechea, Garcia Sanchez, Rios Rial – Orthorexia nervosa. A new eating behavior disorder ?https://www.researchgate.net/profile/Berta_Bote/publication/8028963_Orthorexia_nervosa_A_new_eating_behavior_disorder/links/0deec5318789ba735b000000.pdf

Roisin Kiberd – The Guardian – Fitspo: how strong became the new skinny http://www.theguardian.com/lifeandstyle/2015/apr/20/fitspo-strong-skinny-social-media-food-abs-better-living-body-fascism

ANSES – Les Glucides https://www.anses.fr/fr/content/les-glucides

Lucy Coslette – The Guardian-  Our obesity crisis won’t be solved by ‘fitspiration’ http://www.theguardian.com/commentisfree/2013/aug/06/obesity-crisis-fitspiration-body-image-women

www.orthorexia.com

Orthorexie – http://www.filsantejeunes.com/lorthorexie-5658

2 pensées sur “La tendance fitspiration : réelle inspiration santé ‘healthy’ ou obsession du corps de rêve ?

  • 29 juin 2016 à 21 h 46 min
    Permalink

    Je suis tout à fait d’accord avec toi … beaucoup de filles comme moi se sentent obsédés par ces corps . Bien que je soit une personne assez réfléchi (haha ), moi aussi je me suis senti mal à cause de ça … En plus ces personnes choisissent la partie qu’elles veulent montrer au monde … Bref , encore un moyen pour que les filles de mon age se sentent mal . Merci , c’est super ce que tu fais !

    Répondre
    • 29 juin 2016 à 21 h 58 min
      Permalink

      Merci 🙂 je suis content que cela t’intéresse. Après avec notre société de consommation, on est bombardé de publicités par tous les médias. Petite citation un peu kitch mais vraie : « La beauté physique se fane et se dessèche avec le temps, la beauté du coeur demeure a jamais » :p

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.