PNNS 2017-2021 : Révision des repères nutritionnels pour les adultes

Manger 5 fruits et légumes, limiter les produits trop gras, trop sucrés… tous ces repères nutritionnels qu’on entend à la télé ou à la radio sont en cours de révision. Je vous ai fait une petite infographie résumant ces changements.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation et du travail (ANSES) avait publié un avis en Janvier 2017 sur la révision des repères nutritionnels pour les adultes du PNNS (Programme National Nutrition Santé). Ces nouvelles indications visent à répondre aux besoins nutritionnels de la population afin de prévenir des risques des maladies chroniques.

Les anciens repères portaient sur les différents groupes d’aliments et sur l’activité physique selon les populations spécifiques (personnes âgées, enfants, adultes, adolescents, femmes enceintes/allaitantes). L’ANSES a développé u nouvel outil d’optimisation intégratif sur une combinaison de 32 groupes d’aliments, avec une mise jour des références nutritionnelles, intégrant les contaminants. Ces repères ont pour but de couvrir les besoins nutritionnels de la quasi-totalité de la population (les Apports Nutritionnels Conseillés couvrent les besoins de 97,5% de la population).

Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a également été saisi pour donner un avis sur la révision de ces repères.

Les principales nouveautés et points mis en avant

  • La mise en avant d’une consommation renforcée de légumineuses (lentilles, fèves, pois, haricots…) et de produits céréaliers moins raffinés (les aliments complets ou semi-complets pour les pâtes, riz, pain…).

  • Ajout d’une catégorie spécifique aux fruits à coque sans sel ajouté (amandes, noix, noisettes, pistaches) : en consommer 1 poignée par jour.

  • Favoriser la consommation d’huiles végétales riche en acide gras alpha-linolénique qui est un oméga-3 (avec les huiles de colza ou de noix)

  • Les jus de fruit passent dans la catégorie des boissons sucrées. Et leur consommation devrait se limiter à 1 verre par jour à cause de la teneur en sucres simples. Il faut privilégier les fruits pressés aux jus industriels très riches en sucres ajoutés.

  • Réduire la consommation de charcuterie pour qu’elle reste inférieur à 25g par jour.
  • Réduire la consommation de viande hors volaille.

révision repères nutritionnels PNNS 2017-2021 references alimentaires

Quelques autres rappels :

Pour la 5 portions de fruits et légumes, toutes les formes marchent : frais, surgelés ou en conserve. Pour les fruits en conserve, il vaut mieux éviter de consommer le sirop. Les fruits pressés sont à privilégier pour les jus de fruit.

Les céréales du petit déjeuner sucrés ne font pas partir du groupe « produits céréaliers complets et peu raffinés », ils font partis du groupe des produits sucrés à limiter. Les boissons sucrées font également partir de ce groupe.

Les fromages riches en calcium et moins gras sont à privilégier pour les produits laitiers.

Pour la viande, il faut privilégier la volaille et limiter la consommation de viande rouge à 500g/semaine.

L’HCSP conseille également de privilégier le BIO comme mode de production comme il limite l’exposition aux pesticides (exception pour les contaminants persistants comme les dioxines, les organophosphorés, les mycotoxines…). Elle rappelle également qu’un produit BIO gras et/ou sucré n’est pas meilleur pour la santé parce qu’il est BIO d’un point de vue purement nutritionnel. Cet organisme rappelle également qu’il faut éviter de faire griller sa viande avec un brunissement fort : la réaction culinaire de Maillard peut produire des composés cancérigènes comme l’acrylamide.

ANSES – L’Anses actualise les repères de consommations alimentaires pour la population française – 23/01/2017 https://www.anses.fr/fr/content/l%E2%80%99anses-actualise-les-rep%C3%A8res-de-consommations-alimentaires-pour-la-population-fran%C3%A7aise

HCSP – http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=600

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.