Packaging vs réalité : le Food Styling ou pourquoi les photos des emballages diffèrent des vrais produits ?

En entrant dans un McDo, vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi votre hamburger ne ressemble jamais à la photo sur la barquette. Que ce soit sur les emballages, les menus ou les publicités à la TV, souvent les photographies diffèrent fortement du produit réel. Qui n’a jamais été déçu en ouvrant et voyant son plat préparé instantané ? Il existe même un site qui recense les images non contractuelles, c’est-à-dire une image qui laisse libre de toute interprétation et qui peut donc être embelli par rapport à la réalité. Et bien je vais vous faire découvrir quelques astuces et techniques utilisées pour créer des photos attrayantes et qui donnent l’eau à la bouche. L’aspect visuel d’un produit est très important dans le marketing. C’est un élément majeur pris en compte lors de la prise de décision d’un achat en magasin. On mange d’abord avec ses yeux.

La photographie culinaire (food styling) est un vrai art, il peut prendre des heures de préparation pour avoir une photo parfaite. Les photos sur les menus ou les emballages sont élaborées par des stylistes alimentaires et des photographes. L’objectif est que la nourriture photographiée ressemble à l’image mentale perçue par le consommateur du produit. Beau, goûteux, appétissant…

Pourquoi la photo de votre hamburger sur l’emballage diffère de la réalité ?

Hope Bagozzi, directrice de McDonald Canada a tenté d’y répondre à travers une courte vidéo où elle nous fait visiter le studio de photo shoot alimentaire. On peut donc y découvrir que les hamburger photographiés du McDo sont fabriqués avec les mêmes ingrédients de départ que l’hamburger que l’on retrouve au fast-food. La différence est la sélection des ingrédients, leur re-travail (cuisson, découpe…), leur disposition et organisation minutieuse ainsi que de la retouche photographique.

“We use all the same ingredients, but we also use stylists and professional photographers to make them look perfect.” – McDonald Canada

Un élément important à avoir en tête est que votre produit est pris sous un certain angle de vue. Par exemple, l’hamburger est souvent pris en photo de profil. Du coup, on ne voit pas l’intérieur ce qui permet d’introduire par exemple des pics pour faire tenir votre hamburger.

Voici un résumé de divers astuces et techniques pour avoir un hamburger parfait :

  • Choisir le meilleur pain avec une forme bien ronde et régulière. Enlever les irrégularités aux ciseaux en étant parallèle au pain. Il est possible de coller les graines de sésame une à une pour avoir une disposition parfaitement harmonieuse des graines.
  • Mettre des traces de grillés sur le pain avec une spatule  ardente.fabrication photo hamburger publicite realite marketing

 

  • Préparation des ingrédients : prendre de la laitue ou de la salade romaine fraîche. La rondelle de tomate est placée au dessus de la tranche de fromage. On peut retirer l’intérieure de la tranche pour éviter que l’humidité ne fasse bouger la rondelle sur le fromage, puisque l’intérieur de la tranche de la tomate n’est pas visible avec la caméra.
  • Faire cuire la viande avec un chalumeau de cuisine ou faire frire 25 secondes de chaque côté la viande. La viande ne doit pas être cuite afin qu’elle garde son côté juteux et moelleux. L’intérieur reste donc cru et rosé. Seuls les 2 flancs du steak seront légèrement grillés. Certains industriels rajoutent du gras pour faire briller la viande.
  • Tout est monté minutieusement à l’aide de pic cure-dents s’il le faut. Les sauces sont ajoutés à l’aide de seringue à l’extérieur. Les bords du fromage sont fondus avec un chalumeau de cuisine.

photographie-hamburger-trucage-non-contractuelle

Chaque détail compte ! La photo peut ensuite être retouchée afin de masquer des impuretés du pain, raviver certaines couleurs.

Comment faire une photo parfaite d’une boisson fraîche ou d’un cocktail ?

photographie boisson fraîche montage packaging

Le travail photographique sur des boissons rafraîchissante n’est pas facile, puisqu’il faut mettre en valeur ce côté frais avec la buée sur le verre, les glaçons ou la condensation qui perle le long du verre. Néanmoins il existe quelques astuces pour s’affranchir de diverses contraintes comme la chaleur des projecteurs photographiques :

  • Les supports en verre ne sont jamais pris à mains nues afin de ne pas laisser de traces.
  • Utilisation de glaçons en acrylique au lieu de la vraie glace pour ne pas avoir le problème de la fonte des glaçons (en particulier, sous les projecteurs photographiques en studio).

verre glaçon fake ice

  • Maintenir les glaçons avec une tige quand on verse la boisson permet de garder l’organisation des glaçons/tranches de fruits.
  • Pas besoin d’avoir la boisson à une température réellement fraîche. La condensation liée au froid peut être mimée avec un dulling spray ou de sirop de maïs voire même du déodorant ou un spray imperméabilisant. Cela facilite la prise de la photographie. Les gouttes d’humidité qui perlent le long du verre peuvent être reproduite avec une seringue et quelques gouttes de glue.
  • Les cocktails de type Margaritas ou Daïquiri peuvent être faits avec de la glace pilée artificielle et de la gélatine pour donner l’aspect glace pilée sans avoir l’inconvénient de la fonte de la glace.

Food styling margaritas cocktail fake smoke

Et les autres produits ?

  • LES GLACES : Souvent pour la glace, les stylistes alimentaires utilisent une combinaison de margarine végétale, de sucre en poudre/sucre glace et de sirops de mais. La glace est parfois faite avec de la purée de pomme de terre colorée.
  • LES FRUITS COUPES : les fruits coupés comme la pomme, la poire ou la banane peuvent rapidement brunir en s’oxydant avec l’air. Sous la chaleur des projecteurs, ils peuvent également flétrir. Ils sont souvent trempés dans de l’eau fraîche citronnée ou avec une solution commerciale « Fruit Fresh » à base d’acides ascorbique et citrique (des antioxydants). On peut également leur mettre un coup de déodorant pour un effet frais « gouttes d’eau ».
  • LES VIANDES : l’aspect luisant peut être donné en la badigeonnant de colorants ou de sauces. Elle est généralement très peu cuite pour être juteuse.
  • LES CÉRÉALES : généralement quand on laisse ses céréales dans le lait, ils s’imbibent et deviennent mous. La petite astuce est d’utiliser de la graisse végétale comme base où vous plantez les céréales et il suffit de rajouter une mince couche de lait. D’autres stylistes reproduisent le lait à partir d’un mélange de crème coiffante pour Hommes et de lotion solaire ou avec de la glue blanche également.
  • LA VAPEUR SUR LES PÂTES : la vapeur est souvent imitée à l’aide de boules de coton imbibées d’eau passées au micro-ondes puis insérées dans les pâtes. Photoshop peut aussi ajouter un filtre de fumée.
  • Le WD-40 : une huile pénétrante en spray souvent utilisée pour rendre des aliments brillants comme la viande ou les biscuits.

viande meat styling food peindre couleur

pomme coupée pas brunissement

Pour éviter les déceptions après avoir ouvert votre plat préparé pourquoi ne pas se mettre à la cuisine maison ?

Sources :

Linda Bellingham, Jean Ann Bybee – Food Styling for Photographers https://fearlessfresh.com/images/Food-Styling-for-Photographers.pdf

Secrets of Food Styling and Photography http://petapixel.com/2010/10/14/secrets-of-food-styling-and-photography/

Frank Baker – Food Ad Tricks: Helping Kids Understand Food Ads on TV  https://www.youtube.com/watch?v=fUjz_eiIX8k

http://www.sandysuffield.com/project/faking-it/

Behind the scenes at a McDonald’s photo shoot https://www.youtube.com/watch?v=oSd0keSj2W8&feature=youtu.be

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.