L’Or d’Anatolie : les abricots secs de Malatya

Petit voyage en Turquie pour découvrir son abricot sec

L’Or d’Anatolie est le surnom donné aux abricots de la région de Malatya en Turquie, connue pour la qualité et la couleur de ses abricots secs. Anatolie est le nom grec pour « lever de soleil » ou « Orient ». Elle désigne toute la partie asiatique de la Turquie entre la Méditerranée et la mer Noire. La Turquie est en effet le 1er producteur mondial d’abricots avec 700 000 tonnes. Cette province exporte également environ 100 000 tonnes d’abricots secs dans le monde. C’est un business fleurissant ! Les principales variétés d’abricotiers Prunus armeniaca L. cultivées sont Hachaliloglu et Kabaasi pour leur symétrie, leur couleur et leur goût sucré. La région est caractérisée par un été sec et chaud, l’irrigation est donc nécessaire pour les abricotiers.

Une récolte traditionnelle au soufre

La récolte s’effectue en Juin à la main et aux pieds en secouant l’arbre, où les abricots tombent dans une bâche. La spécificité de l’arboriculture de Malatya est l’utilisation du soufrage des abricots secs, méthode appelée « Kukurtleme ». Transportés par cageots, les cagettes sont mises dans une tente. Une coupelle contenant du souffre est mise à chauffer avec de l’alcool à brûler pendant 8 à 12 heures : les vapeurs de dérivés soufrés améliorent la conservation de l’abricot (jusqu’à 4 ans) et lui permettent de garder cette belle couleur orangée. Les agriculteurs utilisent un demi-kilo de soufre pour une tonne d’abricots puis les abricots sont placés au soleil. En Europe, la présence de soufre dans l’abricot sec est limitée à 2000 ppm (partie par million) Après le dénoyautage, ces fruits sont remis au séchage naturel. Les noyaux sont vendus environ 60 cents d’€/kg puisqu’ils contiennent chacun une amande comestible. Les fruits sont ensuite revendus à des grossistes et des industriels, qui vont re-nettoyer les abricots et faire diminuer leur teneur en eau jusqu’à 25%. Les difficultés de cette région viennent des gelées tardives et l’utilisation massive de l’irrigation.

Un peu de tourisme…

canyon Tohma waterJe n’ai jamais eu l’occasion malheureusement de faire du tourisme en Turquie, mais par curiosité, je suis allé voir quels sont les lieux touristiques de la région de Malatya :

Malatya Museum

Malatya Museum musée entree tourisme turquieOuvert temporairement en 1969, puis déplacé à Kennen Park en 1975, le musée nous expose des fossiles, des armes, des poteries, des sculptures du Néolithique (8000 av JC) à l’empire Romain, en passant par l’époque Byzantine et l’empire Ottoman.

Côté paysages, les Chutes de Gürpinar et le Canyon de Tohma à Darende sont à explorer ! Du rafting est également possible dans ce canyon !

Les ruines d’Aslantepe

Au Nord-Est de Malatya à Orduzu se trouvent les vestiges de l’Âge du Bronze, l’époque Romaine, Grecque et Byzantine.

Les principales mosquées de Malatya sont la Mosquée Ulu, la mosquée Arapkir Ulu et la Mosquée Yeni.

Katar kebabi 2Pour finir un peu de cuisine locale :

le Kagit Kebabi (agneau en papillotes et petits légumes)

Ingredients Kagit Kebabi agneau en papillotes legumes

1- Éplucher les légumes et couper-les en morceaux.

2-Cuire les pommes de terre et les carottes dans l’huile à part.

3- Faire revenir la viande dans le beurre à feu doux, ajouter les deux oignons, l’ail, les carottes, les pommes de terre. Ajouter un peu de sel (pas beaucoup !), du paprika, du thym et du poivre. Bien mélanger. Ajouter les tomates et la 1/2 tasse d’eau chaude, puis remuez.

4- Laisser mijoter à feu doux.

5- Découper des rectangles de papier sulfurisé. Partager le mélange viande et légumes en 4 portions et les déposer à l’intérieur du papier sulfurisé. Rajoutez le jus de viande. Refermer les bords.

6- Laisser cuire au four pendant 15 min.

Sources :

Ercisli, S – Apricot Culture in Turkey – Ataturk University – Scientific Research and Essay Vol.4 p.715-719 (2009) –

Bayram Murat Asma – Malatya : Wolrd’s Capital of Apricot Culture – The World of Horticulture – Chronica Horticulture Vol. 47n°1 (2007)

Bazin M. La culture de l’abricotier dans la région de Malatya. In : Tekelioglu Y. (ed.). Agricultures méditerranéennes : la Turquie. Montpellier : CIHEAM, 1989. p. 239-246 (Options Méd iterranéennes : Série B. Etudes et Recherches; n. 1

http://www.gateofturkey.com/section/en/94/3/cities-of-turkey-malatya#

http://www.kultur.gov.tr/EN,39603/malatya-museum.html

http://recipes.wikia.com/wiki/Kagit_Kebabi

Pour en savoir plus : Documentaire d’Arte : https://www.youtube.com/watch?v=B2iEqwi3u9w

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.